Pour une fois, je peux le dire sans détour et lever le suspense dès à présent : la réponse est oui ! Mais peut-être pas pour les raisons que vous imaginez. En effet, aujourd’hui, on ne parle pas de difficulté mais d’organisation ! Et oui, cela peut surprendre mais pourtant, il s’agit bien du sujet de ce nouvel article dédié à la déco de mariage. Je vous laisse poursuivre pour découvrir pourquoi !

Crédit photo : Melisa Walker Horn

Déconstruire pour mieux reconstruire…

C’est l’idée force de cet article et mon objectif. Pourquoi ? Tout simplement parce que je fais trop souvent le constat en conseil ou accompagnement intégral, que la décoration de mariage est « approchée » par les futurs mariés sous le mauvais angle. Comme cela porte autant préjudice à vous qu’à moi, je me suis dit qu’il était grand temps de remettre tout à plat !

La décoration de mariage : l’approche la plus commune

Félicitations, vous venez de vous venez de vous fiancer ! Une fois le cap des émotions passé et les annonces qui vont avec, on se lance avec enthousiasme dans l’organisation et la décoration. Premier réflexe ? Se précipiter sur Pinterest et épingler à foison. Tout de suite après, on trouve en tête les achats compulsifs motivés par des « oh mais c’est sympa ça ! Et puis ça coûte pas cher ! ». On se retrouve rapidement avec des accessoires déco d’une part et un tableau Pinterest regorgeant d’idées d’autre part. Autrement dit, on a un joli gloubiboulga d’idées parfois contradictoires et à des objets qui s’accumulent… Parfois, celles-ci sont bien trouvées et dans ce cas c’est parfait. D’autres fois, c’est l’impression d’avoir tout et rien qui vous gagne et là c’est plus compliqué. On ne sait plus trop où donner de la tête et pire, on a perdu quelques euros (parfois peu, parfois beaucoup) dans des achats qui ne serviront pas le jour-j.

Comment éviter cela ? 

Partir du principe que la décoration de mariage, c’est comme un gâteau.

Lorsque vous souhaitez préparer un repas. Par quoi commencez-vous ?
   – a) vous achetez les ingrédients ?
   – b) vous recherchez la recette adéquate pour avoir une liste précise d’ingrédients ? 

Réponse b ! On cherche la recette adéquate pour savoir ensuite quoi acheter. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve qu’il n’y a rien de pire que d’aller en courses sans liste. On revient toujours avec quelque chose en trop, inutile et parfois même, il nous manque quelque chose. Pour la décoration de mariage c’est pareil.

Il faut d’abord définir le type de recette que l’on souhaite avoir pour ensuite définir la liste. Vous comprenez l’idée ? 

Le type de recette c’est l’ambiance que vous recherchez pour votre mariage. Par ambiance, on entend quelque chose de précis. Épargnez-vous donc les appellations du style « champêtre », « bohème » ou encore « campagne chic ». Je vous invite d’ailleurs à lire cet article pour comprendre le pourquoi du comment. 

Préférez nommer vos envies par des choses concrètes : couleurs, matériaux et ambiance. Imaginez-vous passer commande auprès d’un pâtissier, en lui disant : « je veux un gâteau au chocolat ». Celui-ci aura une petite idée de la tâche qui l’incombe mais il répondra également que des types de gâteau au chocolat, il y a en a beaucoup ! Il aura besoin de précisions tout comme vous, avec votre style/recette de déco !

Je ne m’étale pas sur la manière de définir les incontournables qui garniront votre « gâteau » car j’ai dédié deux articles à ce sujet que vous pouvez retrouver ici et ici.

Définir sa recette pour dresser la liste des ingrédients.

Tout comme en cuisine, lorsqu’on a sa recette on peut se pencher sur les ingrédients. Derrière la « recette »,  il se cache deux notions : la nature et la quantité. En décoration de mariage, il faut répondre à la même question. Quel accessoire/élément décoratif entre dans la composition de cette ambiance et en quelle quantité ?
Ainsi, lorsque chaque pôle de décoration est défini de cette manière, vous pouvez enfin vous lancer dans la recherche d’objets. Vous serez sûr.e.s que chacun d’entre eux auront une place légitime dans votre décoration et surtout, en quelle quantité les louer ou les acheter.

Ce qu’il faut retenir

Vous comprenez alors que pour être efficace, éviter de s’éparpiller, cibler précisément ce que vous voulez et sauver quelques euros au passage… il faut penser « ambiance » avant de penser « objets ». 

C’est également l’approche que j’ai lorsque j’accompagne les futurs mariés dans le cadre de mes prestations et la méthode que je décris pas à pas dans mon guide pratique. Je pars toujours du principe que la déco c’est comme un gâteau dont il faut écrire la recette en fonction de vos goûts !

Aviez-vous cela de cette manière ou êtes-vous plutôt un « épingleur fou » ?! Dites-moi en commentaire ou discutons-en sur Facebook ou Instagram !